Vie du réseau

Retour sur le XIXe séminaire du RNE et obtention du prix Raymon DUGUY

Publié le 14 novembre 2017 par Sarah Monnet


Le week-end du 11 et 12 novembre dernier s’est déroulé le XIXe séminaire du Réseau National Echouages (RNE) sur la presqu’île du Croisic. Organisé par l’Observatoire Pelagis, coordinateur du RNE, et des structures locales (l’association Hirondelle, l’Océarium du Croisic, la LPO), ce colloque spécialisé sur le suivi des mammifères marins a permis de réunir plus de 130 participants.

Lors de ce week-end, de nombreux échanges ont pu avoir lieu grâce à des interventions de qualité. Vous retrouverez le programme en téléchargeant le pdf suivant.

Programme des interventions du XIXe séminaire :

PDF - 556 ko

La thématique cette du dimanche matin fut, cette année, tournée sur les "Interactions avec la Pêche". Vous trouverez tous les résumés des différentes interventions ainsi que les diaporamas sur le site internet de l’Observatoire Pélagis.

Parmi toutes ces interventions, deux sont à mettre en avant. Il y a tout d’abord celle intitulée "Nouvel épisode de mortalité extrême en 2017 sur la côte Atlantique : quand la communication opère" présentée par Hélène Peltier de l’Observatoire Pélagis. Cet épisode s’est déroulé durant les mois de février et mars et avait vu près de 800 échouages de cétacés se produire. Le phénomène avait été tellement important que plusieurs médias en avaient parlé. Le Monde a d’ailleurs rédigé un article à ce propos ils y a quelques jours.

L’autre intervention à mettre en avant est celle de Yann Planque, Ingénieur d’études à l’Université de La Rochelle. Il a eu l’occasion de nous présenter les résultats actuels de l’axe 2 du projet Eco-Phoques concernant l’écologie alimentaire des phoques veaux-marins et gris en Manche Est. Ces résultats intègrent les derniers échantillons de fèces obtenus il y a peu (fin d’été 2017 en baie de Somme), et sont donc (presque) définitifs pour le projet. Un grand merci donc à toutes les personnes qui se sont investies dans la récupération de ces échantillons nécessaires à la réalisation de cette étude !

Vous trouverez ci-dessous le résumé de son intervention et son diaporama en pdf en cliquant ici.

"Le programme Eco-Phoque vise notamment à étudier l’écologie alimentaire des phoques gris (Halichoerus grypus) et veaux-marins (Phoca vitulina) de la Manche Est, deux espèces sympatriques aux stratégies d’acquisition des ressources distinctes. Les contenus de 283 fèces de phoques veaux-marins collectés de 2002 à 2014 en baie de Somme et 143 fèces de phoques gris collectés en 2016-17 en baie de Somme (n=83) et à Walde (n=60), ont été analysés en laboratoire, et ont permis l’identification de 6509 et 1388 proies respectivement à partir des pièces résistantes à la digestion. Les résultats obtenus mettent en évidence une différence de régime alimentaire entre les deux espèces de phoques. Le régime alimentaire des phoques veaux-marins est composé exclusivement de poissons, majoritairement des poissons plats de petites tailles (84,5% de la biomasse totale), dont des soléidés (différentes espèces de soles, 57,4% du total) et des pleuronectidés (plies ou flets, 27,1%). Le régime alimentaire des phoques gris est caractérisé par une plus grande diversité de proies : 60,2% de poissons plats d’assez grandes tailles (33,2% de pleuronectidés et 27,0% de soléidés), 18,5% de clupéidés (harengs en majorité ; 18,3%), 9.9% de gadidés (e.g. merlans, tacauds), et 10,1% de céphalopodes (encornets). Cette différence de régime alimentaire, caractérisée entre les deux espèces de phoques, est complémentaire aux analyses de traceurs écologiques (isotopes stables du carbone et de l’azote dans les vibrisses de phoques) qui suggèrent que les phoques gris s’alimentent sur des espèces différentes et/ou sur des classes de tailles supérieures comparativement aux proies consommées par les phoques veaux-marins. L’ensemble de ces résultats concordent également avec les zones de chasse déterminées par télémétrie puisque les phoques gris chassaient plus loin que les phoques veaux-marins, et possédaient des stratégies interindividuelles plus marquées. L’ensemble de ces méthodes apportent ainsi des informations complémentaires sur l’écologie trophique de ces espèces et suggèrent une ségrégation alimentaire assez marquée entre ces deux prédateurs."

****************************************************************************************************
Obtention du prix Raymond DUGUY

Le Prix Raymond Duguy, attribué pour la première fois en 2013, contribue à soutenir ou à valoriser un projet en cours sur le suivi et la conservation des mammifères marins en France (acquisition ou transmission de connaissance) mené par des partenaires ou des correspondants du RNE.

La 5e édition du Prix Raymond DUGUY fut décerné lors de ce séminaire. Cette année, 4 projets ont été déposés. Le vote fut très serré : tous les projets étaient de qualités et méritaient ce prix prestigieux. Le premier s’est d’ailleurs démarqué d’un seul petit point (257/320 points pour le premier, 256/320 pour le deuxième et le troisième ex æquo, et 249/320 pour le quatrième).

Parmi ces 4 projets figurait la "Surveillance estivale" des phoques de la baie de Somme. C’est avec un immense honneur que nous vous annonçons que Picardie Nature s’est vu remettre le prix Raymond Duguy !

Ce prix illustre le renouveau de la mission d’études et de protection des phoques en baie de Somme. L’an passé, à cette même période, l’avenir de ce programme était incertain. C’est grâce à une poignée de bénévoles et à leur immense motivation et investissement qu’il a pu perdurer cette année encore... et qu’il continuera à perdurer aussi longtemps que possible ! Ce prix leur est donc destiné ! A tous les bénévoles, qu’ils soient réguliers ou écovolontaires de la "Surveillance estivale", qui agissent pour continuer à étudier et protéger ces mammifères marins. Un énorme merci à tous !


Mots clés : Phoques Partager : http://l.picnat.fr/mnt

Documents

Autour du même sujet

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50