Journées et sessions de formations

Bilan du stage sur les odonates du 23 et 24 juillet

Publié le 26 juillet 2011 par Sébastien Maillier

Ce stage avait pour objet principal de former de nouveaux naturalistes à l’étude des libellules et des demoiselles (ordre des odonates). Il s’est déroulé durant le week-end des 23 et 24 juillet, au cœur de la vallée du Matz et de l’Aronde, dans le nord de l’Oise, avec pour point central le camping d’Orvillers-Sorel, où nous avons été accueillis dès le samedi matin.

La participation fut assez élevée avec 13 stagiaires le samedi et 10 le dimanche, en provenance de l’ensemble de la région. Le samedi, la météo n’était vraiment pas de la partie, et nous avons patienté toute la matinée dans le mobilhome en visualisant plusieurs diaporamas et en questionnant l’assemblée via des quizz par exemple. Cette introduction en salle, plus longue que prévue, fut suivie d’un départ sur le terrain, contrarié jusqu’en milieu d’après-midi par des averses orageuses, avec retour d’un temps plus calme passé 17 heures. Les sites visités de Marquéglise, Vandelicourt, et Mélicocq nous ont permis de longer le Matz et de visiter 2 étangs communaux, le bilan en fin de journée restant bien maigre : Agrion élégant, Agrion à larges pattes, Agrion jouvencelle, Calopteryx éclatant. La Mante religieuse nous a tout de même gratifié d’une belle observation ainsi qu’un longicorne de zone humide, la Lepture à quatre fascies, quelque peu tétanisée par la fraîcheur ambiante...

La soirée a démarré par une petite révision au camping puis s’est déroulée au restaurant, histoire de se réchauffer un peu après les 16° endurés tout l’après-midi.

Le dimanche, le ciel était plus engageant et les résultats ne se sont pas fait attendre lors des visites successives du marais de Braisnes en vallée de l’Aronde puis de 2 sites l’après-midi à Elincourt-Sainte-Marguerite et Mareuil-la-Motte. 18 espèces de libellules et de demoiselles ont été recensées, pour la plupart au niveau de la commune d’Elincourt-Sainte-Marguerite dont pourtant rien ne laissait présager autant de biodiversité. Un marais boisé, propriété de la communauté de communes du Pays des Sources, agrémenté de nombreuses mares creusées à des fins écologiques et pédagogiques, a considérablement participé à ce bon bilan. Citons la découverte d’une nouvelle population de Cordulégastre annelé (espèce en liste rouge régionale), l’observation d’un immature de Leste brun et de plusieurs autres espèces intéressantes comme le Caloptéryx vierge, l’Anax napolitain et la Libellule à quatre taches.

Les données des différents groupes faunistiques ont bien évidemment été consignées et l’acquisition de connaissances en termes de faune et de flore a été évidente lors de ce week-end.

Dommage que le samedi fût aussi arrosé car durant la journée de dimanche, ce stage a visiblement donné envie aux participants d’inventorier les libellules et de saisir toutes sortes de données dans la base de données faunistique de l’association... Un stage qui témoigne en tout cas de l’importance de pouvoir participer aux 2 journées, autant d’un point de vue pédagogique que météorologique.


Partager : http://l.picnat.fr/jps

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50