Journées et sessions de formations

Retour sur le stage de perfectionnement "chant des oiseaux"

Publié le 17 juillet 2013 par Thomas Hermant

Le 18 mai dernier se tenait le traditionnel stage de perfectionnement sur le « chant des oiseaux ». Chaque année, celui-ci a toujours beaucoup de succès et cette nouvelle session n’a pas dérogé à la règle puisque ce sont 22 participants qui se sont regroupés à Caillouël-Crépigny, au Nord-Est de Noyon, pour venir apprendre à mieux maîtriser la détermination auditive des oiseaux.

Après avoir écumé les différents chants entendus sur la place du village, et au vu du nombre conséquent de participants, le groupe s’est scindé en deux pour la matinée afin d’optimiser les conditions d’écoute et d’apprentissage.
Les deux sous-groupes ont alors suivi leur guide respectif et effectué deux boucles croisées sur le territoire communal de Caillouël-Crépigny. Cette ballade entre village, champs, prairies et forêt a permis d’entendre une bonne variété d’oiseaux, précisément 47 espèces sur la matinée. De la Bondrée apivore au Loriot d’Europe, en passant par le Serin cini, des cris et des chants très variés ont ainsi pu être écoutés par le groupe.

Une fois la boucle terminée et les deux groupes réunis, les participants ont pris la direction de la vallée de l’Oise, à Manicamp.
Après un pique-nique bien mérité et un bon rafraîchissement, le tout confortablement installés sur les berges d’un étang, le groupe est cette fois-ci parti à la rencontre des oiseaux de vallée humide. Les prairies de fauche de la vallée de l’Oise ont alors délivré petit à petit tout leur intérêt avec l’observation et l’écoute de 16 espèces supplémentaires, dont certaines typiques de ce milieu telles que la Pie-grièche écorcheur, la Locustelle tachetée ou le Tarier des prés.

Finalement sur la journée, ce sont 63 espèces qui ont pu être vues et/ou entendues et l’ensemble des participants a pu apprendre quelques astuces, des plus simples comme le chif-chaf du Pouillot véloce, aux plus complexes telles que le chant rapide de l’Hypolaïs polyglotte qui présente des imitations moins évidentes que la Rousserolle verderolle. Bref, un petit panel de connaissances qui leur permettra, espérons-le, d’identifier plus facilement certaines espèces lors de leurs prochaines prospections !


Mots clés : Stages Nat. Partager : http://l.picnat.fr/jom

Autour du même sujet

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50