Objectifs et fonctionnement

Le projet d’Observatoire de la faune sauvage

Publié le 16 juin 2009 par Sébastien Maillier

L’étude et la protection de la faune sauvage de Picardie a, depuis sa création, été le principal centre d’intérêt de Picardie Nature et a mobilisé des dizaines de bénévoles qui n’ont cessé de parcourir la région pour mieux connaître l’état de la répartition des populations (localisation, effectifs...) des espèces de différents groupes d’animaux.

Il était nécessaire d’améliorer la connaissance sur la faune de Picardie pour permettre de cadrer et d’évaluer les politiques de conservation mises en place, en priorisant les recherches sur les taxons menacés et assez peu connus, et ceux qui posent des problèmes (espèce invasive). L’un des objectifs est également de communiquer les informations auprès des décideurs et du grand public, notamment par la publication d’atlas de répartition, par la mise à disposition de données (non sensibles) via l’internet et par la publication d’articles (Avocette, autres revues...).

Une partie des travaux conduits pour l’Observatoire faune alimentera des enquêtes menées au niveau national et international cordonnées par les associations comme la LPO, la Société Française d’Odonatologie, ou le Muséum National d’Histoire Naturelle...

Pour mener à bien le projet, un chargé de mission a été embauché en avril (Sébastien Maillier) et il a pour rôle de coordonner l’ensemble du travail. Plusieurs chargés d’études ont été embauchés en complément de Sébastien Legris, qui a longtemps été l’unique cheville ouvrière du pôle « études ». Il s’agit de Lucie Dutour, depuis fin mars et de trois autres salariés en contrat à durée déterminée : Alexandre Macquet (prospections d’un certain nombre d’espèces définies comme prioritaires), Marie-Astrid Halali (renfort sur atlas oiseaux nicheurs de France) et Mickaël Dehaye (migration à la pointe du Hourdel et renfort pour atlas oiseaux nicheurs). Enfin, il faut citer une technicienne de saisie, Claire David, en poste jusqu’à fin septembre, qui met à jour les données de la base de données de l’association tout en contribuant à la valorisation des données.

Une part importante du travail de collecte (complétée par l’intervention de professionnels) restera cependant réalisée par les bénévoles qu’il faudra continuer de guider et de former, en fonction de leurs affinités, dans les différents domaines de la faune : Mammifères (insectivores/rongeurs/carnivores/ongulés/mammifères marins/chauves- souris), Oiseaux, Reptiles, Batraciens, Libellules, Sauterelles/criquets, Mollusques... Cette liste est évolutive en fonction des besoins et des motivations des naturalistes. Des évènements ponctuels tels que week-ends et journées de « formation » et d’initiation seront organisés de manière à toucher le grand public et à lui donner les outils pour contribuer au projet.

Le mode de remontée de l’information vers la base de données de Picardie Nature est en train d’ évoluer car des nouvelles possibilités technologiques rendent maintenant possible la saisie en ligne (internet) et la diffusion des données sous format SIG. Ces outils informatiques devraient être opérationnels dès le second semestre.

Si le projet aboutit, il devrait permettre la mise en place d’une base de données unique, renseignée par tous, et consultable par les décideurs en charge de l’environnement. La mutualisation des données de divers organismes d’études et de protection de la nature (CPIE, Conservatoire des Sites Naturels de Picardie, PNR, ONF, ONCFS...) est un objectif affiché et ceci passera probablement par la signature de conventions d’échange de données.

Le projet d’Observatoire de la faune régionale est soutenu financièrement par le Conseil Régional de Picardie, les Conseils Généraux, l’Etat et l’Union Européenne.

Ci-joint la liste définie comme étant celle des espèces à suivre plus particulièrement dans le cadre du projet d’observatoire faune en 2009, année de lancement du projet. La liste des oiseaux à suivre est celle des priorités de l’atlas des oiseaux nicheurs de France (voir l’article à l’adresse http://www.picardie-nature.org/spip.php?article576) auxquelles s’ajoutent cette année le Cincle plongeur et le Milan royal.


Partager : http://l.picnat.fr/fsy

Documents

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50