Partenariat entre Enedis et Picardie Nature

Publié le 14 novembre 2016 par Thomas Hermant

Le partenariat Enedis/Picardie Nature

Dès 2014, des premiers échanges ont lieu entre Picardie Nature et Enedis, alors encore nommée ERDF, afin de réfléchir aux différentes actions que les deux structures pourraient entreprendre ensemble. Ces discussions débouchent alors sur la signature d’une convention cadre entre les deux parties en février 2015.

L’objectif premier de ce partenariat est d’améliorer la prise en compte des enjeux liés à la faune dans les diverses activités d’Enedis. C’est dans ce contexte qu’un premier plan d’actions 2016-2017 est lancé et que plusieurs axes de travail sont définis :
- L’identification des secteurs sensibles pour mettre en place des aménagements de lutte contre les électrocutions des grands oiseaux ;
- La prise en compte de la faune dans les travaux d’élagage ;
- La mise en place d’aménagements favorisant l’accueil de la faune sur des supports Enedis tels que les pylônes ou les postes sources ;
- La sensibilisation des agents d’Enedis et des bénévoles de Picardie Nature sur les interactions entre la faune et le réseau électrique ;
- La diffusion d’informations utiles aux agents d’Enedis leur permettant de faire face à diverses situations d’urgence impliquant la faune (tentative de nidification d’oiseaux sur un pylône, présence de nids d’insectes ou de reptiles dans les transformateurs, etc.) ;
- La mise en place d’une application mobile permettant de consigner les incidents ou les situations à risques concernant le réseau électrique (chute de ligne, branche tombée sur une ligne, animal mort ou blessé, etc.).

Une première opération concrète

Différents travaux d’expertise ont donc débuté en 2016 dans le cadre de ce plan d’actions. Ils ont donné naissance à une première opération concrète en cette fin d’année sur la thématique de réduction des risques d’électrocution des grands oiseaux.

Quand on parle d’électrocution chez les oiseaux, on entend souvent « ah bon, les oiseaux peuvent s’électrocuter ? Pourtant on en voit partout posés sur les fils ! ». Et en effet, il n’est pas rare d’observer des oiseaux posés sur des fils ou des pylônes, bien au contraire. Dans la majeure partie des cas, cela ne génère pas de problème particulier. Il faut savoir que l’électrocution d’un oiseau ne peut uniquement survenir que lorsque l’animal touche deux câbles ou un câble et l’armature métallique d’un pylône. C’est pourquoi les petits oiseaux peuvent se poser sur un fil sans réel risque. Toutefois, la situation est différente en ce qui concerne les oiseaux de grande taille puisque la probabilité pour eux de toucher deux éléments conducteurs est beaucoup plus importante. Dans ce cas, l’électrocution peut devenir une réelle menace pour l’animal.

C’est pourquoi un premier chantier d’aménagement des infrastructures d’Enedis a vu le jour sur une portion du réseau électrique dans le sud de l’Aisne, sur la commune de Mézy-Moulins, afin de limiter ce risque d’électrocution des grands oiseaux.

Pour replacer ce chantier dans le contexte plus général de cette thématique avifaune et électrocutions, il faut savoir que le travail s’est déroulé en plusieurs étapes. La première a permis de cartographier des zones potentiellement à risque à travers la Picardie grâce à l’analyse des données compilées dans Clicnat de plusieurs espèces d’oiseaux confrontées au risque d’électrocution (Cigognes blanche et noire, Milans noir et royal, Balbuzard pêcheur, Grue cendrée, Grand-duc d’Europe et Faucon pèlerin). Elle a permis de cibler plusieurs secteurs sensibles qui ont été cartographiés et transmis à Enedis qui a alors pu les recouper avec son planning d’intervention. C’est ainsi qu’a été lancé le projet d’aménagement de près de trois kilomètres de lignes sur la commune de Mézy-Moulins dans le sud de l’Aisne où un chantier de PDV (Prolongation de Durée de Vie) était programmé par Enedis pour la fin 2016.

Une fois ce secteur d’intervention défini, les équipes de Picardie Nature et d’Enedis ont travaillé en concertation en amont du chantier, avec notamment une expertise de terrain, afin de définir les pylônes à équiper et les types d’aménagement à poser sur chacun d’entre eux. Ces éléments ont alors pu être pris en compte par les équipes techniques d’Enedis durant la phase de préparation du chantier et mis en place ensuite lors des travaux.

Ceux-ci se sont déroulés les 8 et 9 novembre dernier. Deux types de matériels de protection avifaune ont été installés à cette occasion sur les pylônes du secteur :

- des perchoirs : 8 pylônes ont été équipés. L’objectif de ces derniers est d’inciter l’oiseau à se poser sur le point le plus haut du pylône, à savoir le perchoir qui est fixé à son sommet. Ceci permet d’éloigner l’animal des câbles électriques et donc de diminuer le risque de contact avec deux éléments conducteurs et par conséquent le risque d’électrocution.

- des tridents anti-oiseaux : 14 pylônes ont été équipés. Contrairement aux perchoirs qui constituent un aménagement incitant les oiseaux à se poser, les tiges anti-oiseaux constituent un dispositif dissuasif. En effet, les tiges installées au sommet des pylônes empêchent les plus gros oiseaux de se poser afin d’éliminer tout risque d’électrocution.

Les aménagements ont été inaugurés le 9 novembre en présence des deux parties et de la municipalité de Mézy-Moulins, dont Mr le Maire Claude Jacquin.
Après une présentation du projet et de son contexte en mairie par les différents partenaires et une prise de parole des élus locaux, une visite a été effectuée sur le chantier afin de présenter le matériel utilisé et les techniques de pose.

Une fois la visite du chantier terminée, une collation a été offerte par la mairie de Mézy-Moulins au cours de laquelle les personnes présentes ont pu échanger sur les aménagements et plus globalement sur diverses questions environnementales.

Le partenariat dans la presse

- France 3 Picardie le 9 novembre

- L’union du 9 novembre :


Partager : http://l.picnat.fr/ldf

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50