Remise en milieu naturel de 5 phoques échoués en baie de Somme, puis soignés, le 19 septembre 2015

Publié le 11 septembre 2015 par Frenois Florence

samedi 19 septembre RDV 13h45 au Hourdel pour la « Remise » en milieu naturel de 5 jeunes Phoques veaux-marins : Pucinnelle, Obione, Silène, Orpin et Oyat.

Tous sont des jeunes Phoques veaux-marins nés en baie de Somme entre mi-juin et début juillet, découverts échoués suite à une séparation prématuré mère-petit, ont alors intégré le Centre de sauvegarde de la faune sauvage de Picardie Nature, où ils ont été pris en charge pendant plusieurs semaines.

Cette opération est prévue afin de permettre la présence du public sans impact sur les phoques.

Ces jeunes phoques sont nés et se sont échoués, en détresse, en Baie de Somme au cours de l’été 2015.
Il s’agit de jeunes non-émancipés, qui se sont retrouvés prématurément séparés de leur mère et se sont échoués sur la côte Picarde. Les séparations prématurées mère-jeune peuvent être engendrées par de mauvaises conditions météorologiques mais, sont plus souvent, la conséquence d’une mise à l’eau du groupe de phoques causée par la proximité d’une activité humaine. Ces animaux ont, au cours des trois derniers mois, été soignés au Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Picardie Nature. Il s’agit bien là d’un retour normal d’animaux originaires de la baie de Somme, dans leur milieu naturel et nullement d’une introduction d’animaux.

Le centre de sauvegarde de la faune sauvage de Picardie Nature a été créé en 1970, il accueille des animaux, blessés, malades, en détresse, issus de la faune sauvage, qu’il soigne en vu d’un retour en milieu naturel. Le centre se situe actuellement sur deux sites. L’annexe qui permet la prise en charge des phoques a été déménagée début juin, elle se situe dorénavant à Abbeville. Ce nouveau site a été aménagé grâce aux donateurs qui ont soutenu notre projet participatif (sur Ulule), aux donateurs qui ont décidé de parrainer un phoque au cours de l’été.

Enjeux

L’enjeu est de remettre dans les meilleurs conditions des animaux sauvages dans leur milieu tout en permettant au public et aux médias d’assister à cette opération toujours délicate.

Aussi compte tenu du grand intérêt et donc de l’affluence d’un large public ces dernières années (environ 1500 à 2000 personnes), l’association mobilise plus de 100 bénévoles afin de permettre que tout se passe bien pour les phoques tout en permettant aux enfants et adultes de profiter de ce moment rare où l’homme rend à la nature ce qu’il a contribué à lui prendre par son impact .

Nous souhaitons également réduire l’empreinte écologique de cette manifestation en proposant des solutions alternatives à la voiture pour l’accès à la pointe du Hourdel, afin de réduire la pression des véhicules motorisés aux abords du site.

Moyens mis en œuvre

  • Accès au Hourdel

La pointe du Hourdel sera autorisée aux véhicules dans le respect des places de parking prévues à cet effet.

Nous recommandons de préférer les parkings extérieurs et de se rendre sur le lieu de relâcher des phoques à pieds afin de minimiser l’impact (écologique et pratique) d’un afflux de véhicules.

Nous vous recommandons de préférer les parkings extérieurs et de vous rendre sur le lieu de remise en milieu naturel des phoques à pieds, en covoiturage ou en vélo.

 

Trouvez sur >http://www.ecomobilite-baiedesomme.fr les Sites de co-voiturage permettant d’arriver en Baie de Somme, une suggestion de Parking, de stationnements...

Trouvez sur >http://www.somme-nature.com/nature/velo/location_de_velo la liste des locations de vélo

  • Sur la plage

Une centaine de volontaires-bénévoles de l’association baliseront un cordon de sécurité pour le bon déroulement du relâcher et la non perturbation des phoques. Il sera demandé aux spectateurs de respecter ce cordon de sécurité, de rester silencieux à l’arrivée des animaux et lors de leur mise à l’eau. Les chiens devront être tenus en laisse sur le haut du cordon de galets.

  • Point Presse

Un espace délimité sera réservé à la presse. Les photographies se feront uniquement à distance (entre 50 et 100 mètres), aussi il vous est conseillé de prévoir des télé-objectifs.

Patrick Thiéry, Président de l’association et Laëtitia Dupuis, chargée de mission mammifères marins, seront disponibles en fin de relâcher pour répondre à vos questions.

  • Dossier de presse :
    PDF - 2.2 Mo
    Dossier de presse remise en milieu naturel des phoques 2015

Contact :
Laetitia DUPUIS
Chargée de mission Mammifères marins
Courriel : laetitia.dupuis@picardie-nature.org
Téléphone : 06 08 83 44 99
Site internet : www.picardie-nature.org


Mots clés : Phoques Partager : http://l.picnat.fr/hwc

Documents

Autour du même sujet

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50