Agriculture

Manifestation à Abbeville contre le projet d’élevage hors sol de 1000 vaches : Une mobilisation réussie !

Publié le 22 février 2012 par Patrick Thiery, Yves

Le samedi 18 février, l’association NOVISSEN, créée par des habitants de Drucat opposés à l’implantation d’une « usine à vaches », avait organisé une manifestation à Abbeville.
Le défilé dans les rues d'Abbeville
Un millier de manifestants (850 selon la police) se sont ainsi retrouvés pour affirmer leur opposition à ce projet démesuré. En tête du cortège se trouvait le maire de Drucat, soutenu par son conseil municipal et opposé depuis le début à ce projet. Outre des familles de Drucat et des communes environnantes, adhérentes de NOVISSEN, des militants d’associations de protection de l’environnement, de défense du bien-être animal, des représentants du monde agricole et des partis politiques avaient fait le déplacement :
Picardie Nature bien sûr, L214, la fondation Brigitte Bardot, la Confédération Paysanne, Europe Ecologie – les verts.

Sur la place de l’Hôtel de Ville, des élus et des responsables associatifs ont pu s’exprimer et faire valoir leurs arguments respectifs et complémentaires contre ce projet (lire l’intervention du président de Picardie Nature).

A ce jour le préfet de la Somme n’a pas encore pris sa décision. Il l’a même reportée à la fin du mois d’avril. Une délégation de l’association NOVISSEN doit le rencontrer prochainement.

Rassemblement sur la Place

Discours de <abbr title=NOVISSEN" title="Discours de NOVISSEN" />

Intervention du Président de Picardie Nature, Patrick THIERY, à la tribune

Discours de Picardie Nature

Picardie Nature, association régionale de protection de l’environnement, apporte son soutien, depuis le début à l’association NOVISSEN parce qu’elle défend l’intérêt général et qu’elle a très bien posé le problème : nous sommes devant un choix de société.

Le projet d’élevage industriel hors sol du groupe RAMERY va à l’encontre d’un développement durable qui s’appuie sur les 3 piliers que vous connaissez sans doute : économie - social – environnement :

C’est une économie rurale locale qui risque d’être fragilisée, ici comme ailleurs en Picardie, si de telles installations voient le jour !

Il faut avoir une approche sociale visant à maintenir, dans les campagnes, des familles d’éleveurs, en portant une attention aux petites et moyennes exploitations en difficulté. La financiarisation de l’agriculture les fera disparaître !

Il faut préserver l’environnement par le maintien des pâtures et des surfaces enherbées, en préservant la ressource en eau. Avec l’élevage hors sol proposé par le groupe RAMERY, plus besoin de pâtures mais davantage de maïsiculture utilisatrice de pesticides.

Je voudrais m’adresser aux élus d’Abbeville et des environs ainsi qu’au préfet. Nul doute qu’ils nous écoutent.

Nous n’avons pas besoin d’amener par avion des décideurs locaux visiter une ferme modèle en Allemagne, comme l’a fait M. Ramery pour les convaincre.

Regardez-nous ! Aujourd’hui nous portons tous, avec force et sincérité, un véritable plaidoyer pour l’intérêt général et la préservation de notre environnement.

Le message est clair : nous vous demandons de ne plus soutenir le projet industriel du groupe RAMERY et de ne pas délivrer d’autorisation.


Partager : http://l.picnat.fr/MTQ2

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50