Oiseaux

Un fou de bassan victime de la pêche sportive

Publié le 9 octobre 2009 par Stéphane Soyez

La réactivité du réseau de convoyeurs bénévoles n’aura malheureusement pas permis de sauver ce superbe oiseau pélagique. Incapable de reprendre son envol, affamé et affaibli il n’a pu que se laisser dériver et échouer sur nos côtes.
Mort durant son transfert au centre de sauvegarde, il avait été recueilli quelques heures plus tôt le 30 septembre dernier par un touriste belge sur la digue de Cayeux-sur-Mer.

Un premier examen du cadavre a mis en évidence un leurre artificiel (plus communément appelé "rapala") d’une vingtaine de centimètres, bardé de trois hameçons triples. Les dards plantés profondément sous l’épaule, le tibio tarse et la palmure gauche de l’oiseau entravaient sa mobilité. L’autopsie a confirmé une mort par dénutrition extrême, hypothermie et épuisement général.

Plus qu’une pratique, sont en cause ici l’utilisation de matériaux à durée de vie très longue et l’absence de prise en compte des dégâts collatéraux dans le cahier des charges des fabricants de ces produits.
Depuis plusieurs années l’Union Française des Centres de Sauvegarde voit ainsi augmenter et dénonce le nombre des oiseaux de mer ou d’eau douce victimes de leurres, hameçons, cuillères et autres bas de lignes ou bouts de filets à la dérive.


Partager : http://l.picnat.fr/OTkxMjAw

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50