Phoques

Observations de phoques marqués

Publié le 7 novembre 2011 par Laëtitia DUPUIS

La baie de Somme accueille la population de Phoques veaux-marins la plus importante de France (avec 60% des effectifs nationaux).
Chaque année, des jeunes naissent dans l’estuaire picard, au beau milieu de l’été.

Chaque année, quelques-uns d’entre eux sont victimes d’une séparation prématurée mère-jeune... Cette séparation peut être naturelle lors de vents violents ou d’une mer très agitée, mais elle est fréquemment la conséquence d’un dérangement de la colonie. Les phoques se reposent en groupe à marée basse ; pas très à l’aise, ils gardent une distance de sécurité de 300 mètres avec les activités humaines. Si cette distance n’est pas respectée, les phoques partent à l’eau dans un mouvement de panique. Dans cette cohue, les jeunes peuvent perdre leur mère. Seuls, non émancipés, ils se laissent dériver jusqu’à l’échouage...

Hermione échouée, affaiblie et déshydratée - photo C.Martin

Pour diminuer les dérangements sur la colonie de phoques en période de fréquentation humaine importante, l’association Picardie Nature met en place une surveillance estivale.

5 jeunes phoques ont intégré le centre de sauvegarde de la faune sauvage de Picardie Nature au cours de l’été 2011. Autonomes et en bonne santé, ces 5 Phoques veaux-marins ont retrouvé leur milieu naturel le dimanche 2 octobre depuis la pointe de galets du Hourdel. Equipés d’une plaque en PVC colorée, collée au sommet du crâne, ils sont facilement identifiables au sein de la colonie à marée basse ou lorsqu’ils nagent à proximité de la côte à marée haute.

Exemple de phoque marqué d’une plaque, ici Calypso lors de son relâcher - photo C.Martin

N’hésitez pas à nous faire part de vos observations de phoques x

Les phoques soignés remis en milieu naturel cet automne :

Nom du phoqueDate d’échouageSexeCouleur de la plaque
Calypso 23 juin Mâle Bleu
Belem 30 juin Femelle Vert
Alcyone 3 juillet Femelle Jaune
Nautilus 6 juillet Mâle Orange
Hermione 24 juillet Femelle Blanc

Quelques nouvelles depuis...

lundi 3 octobre : Belem nage au Hourdel -photo C.Martin

Nom du phoqueCouleur de la plaqueObservations
Calypso Bleu 1 en baie de Somme
Belem Vert 2 en baie de Somme. Phoque retrouvé mort le 21 octobre, des analyses pour déterminer la raison de la mort sont actuellement en cours
Alcyone Jaune 8 en baie de Somme
Nautilus Orange
Hermione Blanc 9 en baie de Somme

FAQ :
- Ces marques tiennent-elles longtemps ?
Les plaques sont collées sur les poils, elles resteront en place jusqu’à la prochaine mue, en juin 2012.
- Qu’émettent ces marques ?
Il s’agit de simples plaques de couleur qui servent de repère visuel, elles n’émettent ni n’enregistrent rien.
- Ces marques sont-elles gênantes ?
Les plaques sont très fines (2mm) : elles n’ont aucun impact sur l’hydrodynamie de l’animal. Les phoques ne voient pas en couleur : les plaques ne choquent pas les autres phoques. Les plaques sont fixées au sommet du crâne : elles ne perturbent pas les mouvements de la tête.
- Quel est l’intérêt de ces plaques ?
Il s’agit d’un repère visuel simple qui permet à n’importe qui d’identifier le phoque s’il l’observe. Les données récoltées servent à apprécier les déplacements et comportements de phoques qui sont passés par un centre de soins.
- Quels sont les résultats obtenus ?
Exemple de l’année 2010 : Kara a été observée en baie de Somme, Caraïbes a été observée à plusieurs reprises en baie de Seine ; quant à Oman, il a fréquenté très régulièrement les estuaires de l’Authie et de la Canche.


Partager : http://l.picnat.fr/MzA4MTAw

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50