Protection des hirondelles

Comment aider les hirondelles chez soi ?

Publié le 29 avril 2022 par Ludivine Leite

Les hirondelles sont enfin de retour !

Avec leurs gazouillements et leurs ballets aériens, l’adage selon lequel elles feraient le printemps prend tout son sens.

Ces merveilleux oiseaux sont incroyables. Du haut de leur dizaine de grammes, elles effectuent deux fois par an un périlleux voyage de plusieurs milliers de kilomètre, dont beaucoup ne reviennent pas. Mais ce périple n’est pas la seule menace qui pèse sur elles.

Arrachage des haies, destruction des nids, utilisation de produits phytosanitaires, destruction des zones humides... L’avenir semble bien sombre pour ces beaux oiseaux.

Pourtant, nous avons tous un rôle à jouer pour les aider. La question est : comment faire ?

Dans votre jardin, dans les espaces verts de votre commune ou d’entreprises privées, des actions simples peuvent être mises en place et à moindre coût.

-La gestion différenciée : pouvant revêtir plusieurs formes, la plus simple reste la fauche tardive sur une partie de son jardin. Cette pratique vise à laisser pousser l’herbe, et ne la faucher qu’après le 15 août. Des herbes et fleurs hautes vont agrémenter votre extérieur, qui vont attirer bon nombre d’insectes, source de nourriture pour plusieurs espèces. Des fleurs mellifères peuvent être semées pour un rendu plus coloré.

-Proscrire l’utilisation de produits chimiques et favoriser le désherbage préventif (paillage...) et alternatif (manuel).

-Développer les points d’eau, et dans le grand idéal, la création d’une mare. Bien évidemment, tout le monde n’est pas en mesure de mettre en place un tel aménagement. Une autre solution existe : le bac à boue. Il s’agit d’apporter aux hirondelles un mélange de terre humide pour la fabrication de leurs nids, au plus proche du lieu d’implantation de la colonie, pour limiter les allers-retours. Voici une fiche explicative :

-Si vous avez des dépendances, les laisser ouvertes pour permettre aux hirondelles rustiques de venir s’y reproduire.

-Hors de présence des oiseaux (de mi septembre à fin mars), installer des planchettes de récupération de fientes sous les nids, pour limiter les salissures. Voici une fiche explicative pour les mettre en place.

A notre échelle, il pourrait paraitre dérisoire de tenter des "petites" actions en leur faveur. Mais la somme de ces " petites" actions ne peut qu’être significative, et apporter des zones favorables pour les hirondelles et les autres espèces. Car ces mesures favorisent aussi la biodiversité, dont l’importance n’est plus à démontrer.

Vous faites partie de la solution, en mettant en place ces actions, en partageant votre expérience autour de vous, en informant votre commune de leur existence.

Donc la question n’est plus : "comment faire ?" mais "quand allons nous commencer ?".

Alors ? Quand ? ;)


Partager : http://l.picnat.fr/sfi

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 233 rue Eloi Morel - 80000 AMIENS - Tél. 03 62 72 22 50