Protection des hirondelles

Que font-elles pendant l’hiver

Publié le 4 janvier 2007 par Guillaume Houdant

La disparition soudaine des hirondelles dans nos régions à l’automne demeura longtemps un phénomène mystérieux et fût l’objet de nombreux récits. Ainsi disait on au XVI ème siècle que les hirondelles "sont souvent tirées par les pêcheurs hors de l’eau, comme une grosse boule, et s’entretiennent ensemble bec à bec, aile à aile, pied à pied, s’étend liées les unes aux autres vers le commensement de l’automne pour se cacher dedans les cannes et roseaux". Qui aurait pu croire en cette sombre période que ces chétifs oiseaux de 20 grammes quittaient à la nuit tombée les roselières (qui servent de dortoir à cette saison) pour se rendre en Afrique à des milliers de kilomètres de là !

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les hirondelles ne migrent pas parce qu’elles ont froid, mais plutôt parce que la baisse des températures engendre une pénurie d’insecte dont ces oiseaux sont de grands consommateurs. Elles sont donc contraintes de quitter nos contrées pour cause de disette.

Ainsi, c’est aprés un long et périlleux voyage que les hirondelles vont arriver en Afrique. continent d’accueil pour ces quelques 200 millions d’oiseaux Européens qui, de Octobre à Mars vont profiter de la richesse de ces terres. Sur place, elles cohabitent avec plus de 35 espèces différentes d’hirondelles indigènes. Dans les pays où elles sont parvenues pas question d’entamer, contrairement à ce qui pourrait être supposé l’élevage d’une nouvelle couvée. Elles vont plutôt se refaire une santé et profiter d’une profusion d’insectes pour réaliser leur mue (changement de plumage) coûteuse en énergie. Chacune à leur tour et trés progressivement les plumes vont tomber et être remplacées par de nouvelles. C’est pourquoi lors de cette période, les dépenses d’énergie étant si élevées, il leur est impossible de se reproduire une fois de plus.

Des périodes de chasse vont donc alterner des periodes de repos bien mérité avant leur retour dans nos villages où elles annoncent de leur cri le retour du printemps.


Partager : http://l.picnat.fr/NzM3

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50