La "Surveillance estivale"

Petit journal des bénévoles - Surveillance estivale 2018

Publié le 18 juin 2018 par Isis Gosselin


Depuis 1986, Picardie Nature étudie et protège, tout au long de l’année, les deux espèces de phoques présentes en baie de Somme : le Phoque veau-marin et le Phoque gris.

Cependant, l’été correspond à deux périodes : à la période de reproduction du Phoque veau-marin, et à la période d’afflux touristiques en baie. Le risques de dérangements peuvent donc être nombreux. Or ils sont connus comme facteurs pouvant impacter physiologiquement ces mammifères marins.

La mise en place des actions de protection nécessite donc un investissement accru. C’est pourquoi, une « Surveillance estivale » est mise en place annuellement par l’association. Dans le cadre de cette action, Picardie Nature accueille des écovolontaires pour prêter main-forte aux bénévoles réguliers durant cette période.

Ils sont présents quotidiennement en baie, entre début juin et fin août, pour sensibiliser et informer le grand public sur la biologie de l’espèce et son environnement, pour réaliser un suivi de la population et pour protéger les reposoirs, zones de quiétude vitales à la biologie de l’espèce (mises bas, allaitement et mue).

Les bénévoles vont, viennent et se suivent tout au long de l’été pour mener à bien cette laborieuse mission d’étude et de protection des phoques en baie de Somme.

Ce petit journal a pour vocation de transmettre, par des témoignages divers (et aux formes inattendues ...), le ressenti des bénévoles, et partager au plus grand nombre l’ambiance de cette surveillance estivale, et les enjeux qu’elle soulève.

La première vague de volontaires s’en est allée, et a laissé derrière elle, telle une laisse de mer, quelques trésors, composés de dessins, photographies et textes. Les vagues suivantes ont préféré capturer des instants, et partager leurs images ... Quelques témoignages se sont cependant glissés ça et là, et donnent leur sens aux photographies ...

Phoque, Phoque, où es-tu ?
Perdu au milieu de La Manche ?
Tout droit sur le Cap Hornu
Sur le sable tu te déhanches
 
Mais lorsque que je ne te vois pas
Je me tourne vers moi-même
Dans mes entrailles, tu es là
Faune sauvage, sois mon émoi


Antonin LEFEVRE, originaire de la Sarthe, 19 ans
Frédéric LIENARD, originaire du Pas-De-Calais, 36 ans




Coucher de soleil sur la baie (photographié depuis le bateau)




Phoques gris (photographiés depuis le bateau)


La semaine des éco-volontaires de Pic Nat commence non pas le lundi mais le samedi… et oui le samedi c’est le jour de l’arrivée des petits nouveaux… petits nouveaux ou pas d’ailleurs, cette semaine, sur trois nouveaux, Camille et Frédéric sont déjà connus des rangs de l’association.

Le vrai nouveau c’est Antonin, qui va très vite se jeter dans l’action…
Natacha, Pauline, Karen, Vincent et Aymeric sont déjà sur place depuis une semaine.

Simon, le coordonateur bénévole, fait déjà les équipes de terrain : deux équipes « point d’obs » et une équipe bateau.

« Karen, Antonin et Camille au point d’obs »

« Pauline, Vincent et Aymeric au point d’obs bis. Votre mission : former le nouveau aux joies des questions des visiteurs concernant le phoque.

« Pour l’équipe bateau, Frédéric, Natacha Christine et Yann, votre mission sera de faire un maximum de photos et de compter UN A UN TOUS LES PHOQUES DE LA BAIE ! »

« Des questions ? »

Antonin LEFEVRE, originaire de la Sarthe, 19 ans
Frédéric LIENARD, originaire du Pas-De-Calais, 36 ans




Couple mère-petit phoques veau-marins nageant




Point d’observation - Le Hourdel



15h : Préparation du matériel : la documentation, les longues-vues, le panneau d’information… On charge la voiture et c’est parti !
15h15 : Au phare du Hourdel, beaucoup de monde aux cafés, sur la plage, avec les guides en train d’observer le fond de la baie ou du chenal.
15h30 : Ca y est, on est prêt, les gens s’approchent.


« Vous voulez voir les phoques ? Regardez dans la longue-vue, ils sont là ! Il faut fermer un œil, tourner la molette pour faire la netteté… »
« Ah oui, c’est incroyable, on les voit bien, on dirait qu’ils sont tout à côté… Oh, il y en a un qui me regarde »
« Et ils sont là tout le temps ? Oh, là, là, ils se la coulent douce, ils font comme nous, ils bronzent… Hier, on en a vu deux à Saint-Valery… »


Les gens sourient, s’exclament, s’extasient quand on leur montre une femelle allaitant.

Les enfants participent, ils expliquent ce qu’ils voient :
« des barques, des rochers »… 
« Non, non ce sont des phoques, regarde il y en a un qui sort de l’eau »
Ca y est, ils les identifient maintenant, ils ont compris.


Tout à coup, mouvement vers le chenal. Des phoques passent en suivant le courant. Il y en a un qui pêche, tiens là une mère et son petit. Tout le monde prend des photos, montre au voisin le petite tête brune qui émerge puis disparaît à nouveau. Les gens rient, ils sont heureux, c’est les vacances…
20h : On range le matériel, 268 visiteurs dont 50 enfants. Beaucoup de sourires, de remerciements… On rentre au gîte, heureux nous aussi d’avoir fait plaisir et d’avoir contribué à faire aimer ce lieu et ces animaux sauvages devenus familiers.
 

Véronique Laveissiere et Daniel Dousset, de Gironde




Bateau Picardie Nature Halichoerus en baie




Comptage depuis le bateau



Pourquoi faire la surveillance estivale ?

Bien plus que la découverte de la baie, de sa faune, de sa flore, c’est également l’occasion de faire de riches rencontres humaines et durables. La vie quotidienne permet de vite créer des moments de complicité intenses. C’est une expérience hors du commun.

Antonin LEFEVRE, originaire de la Sarthe, 19 ans
Frédéric LIENARD, originaire du Pas-De-Calais, 36 ans




"Point d’observation Bis" au niveau du Blockhaus de la plage du Hourdel



Professeur Camille se charge de l’éducation scientifique du nouveau :

« … et donc c’est pour ça que les PV, les CMP, les HG, les CMPO les PVO, les HGO, les JA et les JS sont présents dans la baie… tu as tout compris Antonin ? parfait alors c’est ton tour » dit-elle en se tournant vers une dame qui lui demande pourquoi elle ne voit que des rochers dans la longue vue.

PV : Phoca vitulina = phoque veau veau-marin
PVO : Phoque veau marin observé dans l’eau
HG : Halichoerus grypus = phoque gris
HGO : phoque gris observé dans l’eau
JS : jeune seul, sevré
JA : jeune de l’année
CMP : couple mère-petit

Antonin LEFEVRE, originaire de la Sarthe, 19 ans
Frédéric LIENARD, originaire du Pas-De-Calais, 36 ans




Couple mère-petit phoques veau-marins (photographié au travers d’une longue-vue)




Piquets en place sur un reposoir pour indiquer aux promeneurs l’éventuelle présence de phoques à proximité




Fabrication des piquets pour la protection des reposoirs



Nous sommes arrivés au gîte pour participer à la surveillance estivale durant une semaine. Nous ne savions pas trop ce qui nous attendait et nous avons été agréablement surpris. Les activités à faire sont diverses et toutes aussi chouettes.
Les bénévoles qui sont là sont vraiment très gentils et l’entente avec eux était super bonne. C’était vraiment une super bonne expérience que nous retiendrons tous.
Un grand merci à Simon, Anaïs et Christine pour l’encadrement et l’expérience qu’ils nous ont fait passer.

Les scouts belges de Wépion




Bénévoles au "Point d’observation" du Hourdel à la recherche de phoques sur les reposoirs




Femelle phoque veau-marin allaitant son petit (photographiée au travers d’une longue-vue)




Tony Goupil


« Deux belles semaines passées, de belles découvertes amicales, et aussi quelques phoques. Bercés par le son des poules au réveil, le bruit du vent et des vagues, on pouvait aussi entendre :

"Il y a des phoques en baie de Somme ?"

Les rencontres agréables aux points d’observation permettent de voir que les hommes restent encore, pour la plupart, attachés à la nature et à la beauté sauvage de la région »

Cléo Baron




Tony Goupil


Adèle de Baudouin - coordonatrice salariée de la surveillance estivale


La surveillance estivale est rendue possible grâce au concours de nombreux partenaires, que nous remercions vivement.


Mots clés : Phoques Partager : http://l.picnat.fr/nlm

Autour du même sujet

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50